Entre coronavirus et RIP, avis de turbulences sur la privatisation d’ADP

L’État ne va pas céder “dans l’immédiat” ses parts d’ADP a indiqué la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, mercredi. Dans un contexte de ralentissement économique lié au coronavirus, le groupe aéroportuaire a fortement chuté en bourse depuis le début de l’épidémie.