Les cadres séduits par les nouvelles formes d’emploi

Plus d’un cadre sur deux serait prêt à quitter le salariat pour s’orienter vers le micro-entrepreneuriat, le portage salarial, ou encore les groupements d’employeurs et temps partagé, selon une étude de l’Apec.

Ce n’est pas aux cadres français de payer l’incurie de l’État !

Nous ne le répèterons jamais assez : avant la fiscalisation des contributions salariale au régime d’assurance chômage, le régime était, sur sa partie assurantielle, à l’équilibre. Les causes du déficit sont les dépenses imposées par l’État, au nombre desquelles l’indemnisation des travailleurs frontaliers. Le problème est le suivant : le versement d’allocation par Pôle emploi à…