Réforme des retraites : les réactions des partenaires sociaux

Le président de la CFE-CGC – organisation qui représente les cadres – François Hommeril, met en avant un point positif: «l’abandon du point de référence des 43 ans.» Mais il rappelle qu’il y aura «des gagnants et des perdants» et souligne «la perte de confiance» entre l’État et les partenaires sociaux.